// Accueil


Dernier billet

Tlemcen : 237 milliards de dinars 2010/2014

Le wali de Tlemcen M. Abdelouahab Nouri a estimé lundi lors de l’ouverture des travaux de la 3ème session de l’APW de Tlemcen que la wilaya est bien partie pour réaliser un bond qualitatif en vue d’améliorer le cadre de vie du citoyen. « A la faveur de la réalisation de nombreux projets dans divers secteurs, la wilaya de Tlemcen a amorcé un niveau de développement très appréciable » fera-t-il observer. Et d’ajouter « Au terme du plan quinquennal 2010-2014 la wilaya de Tlemcen a bénéficié d’une enveloppe (...)

Dernières brèves

  • La cité « Stor » raccordée au gaz de ville

    La cité « Stor », relevant de la commune de Nédroma, vient de bénéficier des bienfaits du gaz de ville. En effet, une mise en service du gaz naturel pour 252 branchements individuels, pour un montant de 1,2 milliard de centimes a été effectuée. Par ailleurs, les travaux de raccordement devant toucher la cité « Emir Abdelkader » sont en cours de réalisation et leur finalisation est prévue dans les prochains jours, nous dit-on.

  • Eau potable Djebala

    L’approvisionnement en eau potable de la commune de Djebala (Houanet et les bourgades limitrophes), qui a connu, durant des années, de longues et récurrentes pénuries d’eau potable, ressent une amélioration notable à la faveur de quelques investissements publics consentis ces deniers temps. Cette amélioration a été obtenue grâce à la réalisation d’un château d’eau d’une capacité de stockage de 500 m3 et la construction de 5300 mètres linéaires de réseau de distribution au profit d’une population qui avoisine les 20000 habitants. La réhabilitation d’un forage à Zorana, assurant un débit de 6litres/seconde, et la réalisation d’une adduction de 1200 mètres linéaires, ont permis de résoudre les besoins en eau d’une population de 800 âmes. Ces investissements ont englouti dix milliards 400 millions de centimes.

  • Crime énigmatique

    Samedi, en début d’après-midi, un corps inerte d’une personne de sexe masculin, qu’une cinquantaine d’années, a été retrouvé dans les buissons aux abords du tronçon autoroutier de Hammam Boughrara, à douze kilomètres de Maghnia. Les premiers éléments de l’enquête indiquent que la victime a été tuée par strangulation. Ce crime, dont on ignore les causes, a jeté l’émoi au sein de cette population paisible.

  • Ghazaouet : Cambriolage qui tourne mal

    Une affaire rocambolesque s’est produite avant-hier mardi 11 mai, à 10 heures du matin, en plein centre du quartier Ouled Ziri de la commune de Ghazaouet, pourtant très fréquenté. En effet, une nouvelle tentative de cambriolage a été perpétrée à l’encontre d’une personne aisée (armateur de pêche), heureusement avortée grâce au sens de civilité et de solidarité de la population locale.

    Selon les dires des témoins, c’est à 10 heures du matin que deux individus malintentionnés se sont présentés à la demeure de la victime, absente au moment des faits, et ont demandé à sa femme qui était avec son enfant de 4 ans d’ouvrir la porte afin de récupérer un bien de son mari (Amana). Celle-ci, sans se soucier du danger qu’ils peuvent encourir, a ouvert la porte. Immédiatement après, elle et sont enfant furent maîtrisés puis ligotés.

    Entre temps, son mari arriva chez lui et au moment où il frappait à la porte d’entrée, il fut attiré par des appels de secours lancés par sa femme. Sentant le danger, il défonça la porte et à l’intérieur il constata que son épouse et son fils étaient ligotés alors que les 2 malfaiteurs étaient affairés à voler des biens. Devant la présence du propriétaire des lieux, l’un des voleurs, muni d’un couteau, se saisit de l’enfant, menaçant le père qu’il égorgerait sans hésiter s’il ne les laissait pas quitter la maison. Voyant la vie de son enfant en danger, il acquiesça à leur demande. Mais aussitôt à l’extérieur de l’habitation, ces deux dangereux criminels ont été maîtrisés par les voisins et les habitants du haï pour les remettre à la police locale qui a ouvert une enquête.

    Lors de leur arrestation, ces deux bandits ont failli être lynchés par la population du haï. Evacués en urgence par la Protection civile de Ghazaouet dans un état grave, ils ont été placés en observation médicale.

    S.A.

  • Le cimetière de Lalla Maghnia rénovée

    Une louable initiative est à l’origine d’une réelle métamorphose du principal symbole de la ville qu’est le mausolée de Lalla Maghnia. Une clôture avec un portail, à la hauteur de l’importance du site, a été bâtie autour du cimetière. L’historique succinct apposé à l’entrée, en deux langues, permettra au visiteur de se situer aussi bien géographiquement qu’historiquement. Ainsi on y peut lire la genèse du cimetière ou bien encore avoir un aperçu sur la sainte Lalla Maghnia, maîtresse des lieux.

page suivante